C ‘est quoi?

 

C’est une maladie chronique inflammatoire des articulations qui est due à un dérèglement du système immunitaire. Dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde (PR), l’inflammation n’est pas dirigée contre un agent extérieur mais contre une composante de l’articulation : la membrane synoviale. On parle alors de maladie auto-immune.

Cela peut causer des dommages irréparables à l’articulation, pouvant entraîner des déformations et à terme des handicaps. C’est pourquoi il est primordial de  diagnostiquer et de traiter la polyarthrite rhumatoïde le plus tôt possible.

 

>> Plus d’informations sur le site de l’ANDAR (Association National de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde)

 

Polyarthrite rhumatoïde

Sans traitement, la maladie atteint progressivement de nouvelles articulations et entraîne la déformation ou la destruction progressive des articulations touchées (souvent celles des mains et des pieds). Dans certaines formes plus rares de la maladie, des manifestations extra-articulaires apparaissent, touchant d’autres organes.

En France, la polyarthrite touche 0,5 % de la population, soit environ 350 000 personnes.

Elle atteint surtout les femmes (trois femmes pour un homme).

La maladie peut apparaître avant 30 ans et parfois dans l’enfance (arthrite juvénile idiopathique ).


Quelles conséquences?

 

C’est une maladie  douloureuse, invalidante et qui entraine une grande fatigue.Les traitements Médicamenteux

La douleur naît au niveau des articulations agressées par l’inflammation. Elle est donc présente à différents endroits. Elle peut se manifester de façon continue, spontanée, ou elle est ravivée dès que l’on touche une articulation enflammée  (l’effleurement d’un drap peut suffire!).

Elle est souvent plus présente la nuit, au repos. Au lever, lorsque les articulations sont engourdies (enraidies), la reprise du mouvement est douloureuse, lente et progressive. Il n’existe pas de moyen de guérir de la polyarthrite rhumatoïde, néanmoins il est possible de soulager la douleur et la raideur et de  prévenir les déformations articulaires.


Les traitements médicamenteux

 

Le rôle du traitement de la polyarthrite est de contrôler l’évolution, de limiter les lésions articulaires, d’améliorer la qualité de la vie, de réduire la douleur. En termes de rémission, il n’existe à ce jour aucun traitement de guérison de la polyarthrite.

  • Médicaments contre la douleur (antalgiques)
  • Médicaments contre l’inflammation (anti-inflammatoires, corticoïdes)
  • Les traitements de fond dont les biothérapies (immunosuppresseurs) : ils n’éradiquent pas la maladie mais freinent les symptômes. Interrompre le traitement les fait resurgir.


Les traitements non médicamenteux

 

  • Exercice physique
  • Une alimentation équilibrée
  • La pratique d’un sport pour maintenir souplesse et force musculaire, retrouver moral et équilibre.
  • kinésithérapie
  • Médecine thermale
  • Orthèses (attelles de repos)
  • Chirurgie